13 milliards d’euros d’économies sur cinq ans sur les finances des collectivités locales. L’annonce a été faite il y a trois semaines par le gouvernement, en pleine période estivale bien-sûr. Après une réduction de la dotation aux collectivités de 11,5 milliards d’euros sous Hollande, l’austérité et la restructuration libérale des territoires se poursuivent et s’amplifient sous Macron : 13 milliards d’euros ponctionnés aux collectivités locales d’ici 2022 !
Outre cette baisse des dépenses, les collectivités locales devront faire face à l’exonération de la taxe d’habitation pour 80 % des contribuables et ce dès 2018. Un manque à gagner de 10 milliards d’euros pour les collectivités. Rassurez-vous, le gouvernement a promis que cette perte serait compensée… On peut en douter !

Pour les citoyens, ce qui peut sembler être un avantage fiscal n’en est rien. Tout ce qui est donné sera repris ailleurs (CSG, diminution du pouvoir d’achat, etc.).

Le plan d’économies de 13 milliards sur les collectivités locales et la remise en question de la taxe d’habitation sont un coup de massue terrible pour le budget des collectivités locales et leur autonomie est plus que jamais en danger. C’est moins d’écoles, de crèches, de soutien aux associations, de voiries rénovées, de culture, de solidarité , de loisirs , etc.

Avec un service public que l’on continu de démolir, il va sembler de plus en plus difficile de répondre aux besoins des citoyens. D’autant plus que, ne l’oublions pas, le président Macron n’a cessé d’évoqué la réduction du nombre de fonctionnaires. Les citoyens seront donc une fois de plus, les premiers impactés, toujours plus éloignés des décisions locales.

L’ADECR se réjouit de constater que des élus, des associations d’élus de toutes les sensibilités politiques se dressent contre cette destruction massive. Maintenant, il faut agir ensemble !