Dans un tract distribué entre les deux tours des élections présidentielles, le Parti Communiste disait : “Avec Nicolas Sarkozy, le pire est certain !”. Ce dimanche 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy est élu président de la République.

Nos premières pensées vont à celles et à ceux qui sont les premiers menacés par les projets du nouveau Président de la République : aux salariés qui s’épuisent au travail sans en retirer les moyens de vivre dignement, aux jeunes des quartiers populaires, à toutes les victimes des inégalités et des discriminations, aux chômeurs et aux précaires, aux sans-papiers et aux enfants de sans-papiers menacés d’être expulsés de France.

Nous partageons le désarroi, l’amertume et la grande inquiétude des femmes et des hommes de gauche, et des jeunes qui ont voté pour la première fois.

Avec le Parti Communiste, nous ne baisserons pas les bras. Bien au contraire, comme nous le sommes depuis des années, nous allons continuer d’être aux côtés des citoyens de La Source, de tous les quartiers (HLM et pavillons), jeunes et moins jeunes, pour nous opposer à la casse sociale et aux atteintes aux libertés et à la dignité annoncés dans le programme de Nicolas Sarkozy, même si ce dimanche 6 mai, il se veut rassurant et souriant.

Mais à La Source, Nicolas Sarkozy est battu et archi battu, avec 37,3 % des voix contre 62,7 % pour Ségolène Royal. Aucun bureau de vote ne  place le candidat de la droite dure, liberticide et libérale en tête. Quelle claque pour les représentants locaux de l’UMP, Serge Grouard et Olivier Carré en tête ! Quelle claque pour les casseurs du logement social et des services publics ! Quelle claque pour les briseurs de vie, les expulseurs, pour ces politiciens de droite qui plongent des centaines de familles dans les pires difficultés sociales !

Oui, La Source rebelle, La Source qui se bat, La Source qui résiste, qui connaît le sens des mots “Solidarité” et “Fraternité”, est debout. Debout et à gauche !

Aux élections législatives des 10 et 17 juin prochain, en votant pour Michel Ricoud,  avec Odile Thomas comme suppléante,  il sera possible d’enrayer la victoire de Nicolas Sarkozy, en ne lui donnant pas les pleins pouvoirs.

En votant pour Michel Ricoud, vous élirez un député de gauche qui se bat depuis des années à vos côtés, pour plus de justice sociale, de solidarité, de fraternité, pour le droit au logement, pour la dignité.

En ce dimanche 6 mai, nous sommes fiers de La Source !

Le 6 mai 2007
Michel RICOUD et Odile THOMAS 
Candidats de la gauche populaire et anti-libérale, avec le Parti Communiste Français