L’association APRIL alerte les candidats à l’élection législative au sujet du logiciel libre. Dans un mail du 28 mai 2007, un membre de l’association, domicilié dans le Loiret, attirait mon attention au sujet des logiciels libres et d’une loi récente fragilisant les auteurs et les utilisateurs de ce type de logiciel.

Au niveau national, le Parti Communiste Français et notamment son délégué national aux TIC (Jérôme Relinger) se sont toujours attachés à défendre le logiciel libre, et d’une manière plus générale l’ouverture des nouvelles technologies au plus grand nombre.

Personnellement, j’ai lu attentivement la déclaration de l’association et je tiens à leur apporter mon soutien. En effet, je pense que le logiciel libre, qui par nature est gratuit, disponible et libre de droit, est une avancée technologique majeure. Dans une société économique monopolisée par de grandes multinationales, je pense qu’il est important de favoriser les logiciels libres face à des sociétés comme Microsoft ou Apple.

Le récent gouvernement a voté une loi qui vise à nuire au développement des logiciels libres, notamment en fragilisant ces logiciels et leur auteurs. Je tiens à faire part de ma désapprobation face à un tel texte de loi.

A mes yeux, il est important que les logiciels libres soient davantage développés, et notamment installés dans des administrations, des établissements scolaires et des entreprises publiques qui doivent montrer l’exemple et ainsi favoriser leur entrée dans les foyers français.

Enfin, j’ai tenu à signer le pacte du logiciel libre mis en place par l’association APRIL. J’ai envoyé le bulletin signé ce mardi 29 mai.

> Association APRIL
> Signature du pacte du logiciel libre

J'ai signé le Pacte du Logiciel Libre