Après la belle victoire remportée vendredi 3 février avec la remise du courant chez cette famille modeste d’Orléans, il faut aller plus loin. Un arrêté préfectoral doit être pris au niveau de notre département afin que ces pratiques d’un autre âge soient interdites.
 
Retour sur une belle victoire de la solidarité et de l’humanité
La mobilisation qui s’est manifestée autour de cette famille afin que le courant, coupé quelques jours auparavant, soit rétablie, mobilisation organisée par les militants de la CGT et les élus communistes, a prouvé que la lutte était payante.”J’espère un peu d’humanité” déclarait cette mère de famille qui, pourtant, avait réglée sa dette de 79 euros à Direct Energie, société aux pratiques douteuses qui n’a qu’un objectif: le fric, la rentabilité le profit !! … au détriment de l’humain.
Les nombreuses interventions établies auprès de la Préfecture, du Conseil Général, de la Cohésion sociale, du Député-Maire d’Orléans, de Direct Energie et d’ERDF ont permis que le courant soit remis en route vendredi soir.
 
Il faut que le Préfet prenne un arrêté interdisant les coupures de courant, dans un premier temps, durant l’hiver.
 
Nous appelons celles et ceux qui ont l’humain au cœur à participer au rassemblement devant la Préfecture – 181, rue de Bourgogne, jeudi 9 février à 16h30. Une demande de rencontre est adressée à Monsieur le Préfet