La décision du Conseil d’Etat, du 16 décembre 2013, vient de confirmer le jugement du Tribunal administratif d’Orléans du 26 février 2013 qui s’était opposé au licenciement de Monsieur Georges DUBREZ, ancien directeur général adjoint du Conseil général du Loiret. C’est une très bonne nouvelle. En effet, ces dernières années, les problèmes de harcèlement avec Monsieur Thierry–Yves LIDOFF, l’ancien directeur général des services, aux manettes avaient pris des proportions très inquiétantes au Conseil général, et ce parmi toutes les catégories de personnel.

Les conseillers généraux communistes –Front de Gauche avaient dénoncé, à plusieurs reprises, ce climat délétère … que niait le Président Eric DOLIGE.

Puis, enfin, Monsieur LIDOFF avait été muté dans les Hauts de Seine, et licencié un an après sa prise de fonction par le Président du Conseil général du 92 pour avoir dilapidé 90.000 euros de fonds publics pour remettre à neuf son bureau!

Cette décision du Conseil d’Etat est donc une très bonne nouvelle. Cela prouve que lorsque l’on est dans son bon droit et que l’on persévère dans ses démarches, il est possible de faire reculer celles et ceux qui se sentent intouchables.