Lors de son intervention, mardi 21 janvier dernier, à Chamerolles, où était évoqué le redécoupage des cantons de  notre département, le Préfet du Loiret (M. Pierre-Etienne BISCH) avait indiqué, à propos de la Source, “qu’une partie serait rattachée à Saint Marceau, et le reliquat sur la Ferté Saint Aubin”. 

Ce terme “reliquat” me semble méprisant vis à vis des habitants du sud de la Source. Un reliquat, si j’en crois le Larousse, “c’est ce qui reste du après un arrêté de comptes”. Et dans le cas présent, en effet, il existe bien des comptes, je dirai même un règlement de compte qui vise à mettre en cause le pluralisme, et se débarrasser d’un élu de terrain qui, me semble-t-il, fait son travail.

J’ai donc écrit au Préfet du Loiret pour lui signifier ma colère par rapport à ces propos. Je l’ai dit, lors de notre séance du mardi 21 janvier 2014, les habitants de la Source, qu’ils habitent au sud ou au nord, sont des citoyens qu’il faut respecter. J’espère qu’il s’en souviendra à l’avenir.