489.897 euros ont été déboursés par le Conseil départemental dans l’affaire LIDOFF qui paie donc en lieu et place de l’intéressé. Ce sont nos impôt qui partent ainsi en fumée.

Pendant ce temps, dans les collèges et dans d’autres secteurs, notamment dans le social, on ne cesse de demander des économies, ou de refuser de faire des travaux et de refuser des aides sociales.

Je suis scandalisé.

 

► A LIRE : Orléans : l’ancien directeur général des services du Conseil départemental condamné à un an de prison (juillet 2018)