Le 19 septembre dernier, de nombreuses collectivités, des élus et des citoyens se sont mobilisés contre la baisse des dotations aux collectivités (30%). Il est utile de rappeler que cette décision de baisser les dotations remonte à l’ère SARKOZY avec notamment la suppression de la taxe professionnelle.

Très souvent au Conseil municipal d’Orléans et mes amis dans d’autres communes se sont toujours exprimés contre cette baisse en avançant des propositions qui, il faut bien le reconnaître, sont trop souvent passées sous silence.

Je les rappelle :
– la neutralité financière garantie pour les communes et les intercommunalités face aux restructurations de recettes fiscales de la réforme territoriale.
– une réforme juste de la fiscalité.
– le partage des richesses produites par la taxation des actifs financiers.

Les baisses de dotation servent à financer des aides inutiles telles que le CICE (Crédit d’impôt pour la Compétitivité et l’Emploi). Ces aides ont favorisé la spéculation, mais pas du tout l’emploi. C’est prouvé.

Il est vraiment urgent de redonner aux communes et aux intercommunalités les moyens d’investir utilement pour les habitants, les citoyens : c’est bon pour les services publics, c’est bon pour la vie des gens, c’est bon pour la relance économique et l’emploi.

Ces baisses des dotations, ce sont des mesures d’austérité imposées aux collectivités que nous comptons bien combattre avec force et notamment lors des discussions budgétaires de ces prochains mois.