Si nous souscrivons aux propos de Christophe Chaillou, lors du Conseil d’Agglomération de ce jeudi 24 septembre 2014, au sujet de l’élection du nouveau maire d’Olivet comme vice–président, rappelant l’exclusion de l’opposition à la gouvernance de l’Agglo en 2014, nous ne comprenons pas le départ des élus PS et Verts.

Cette position risque, une fois encore, de dégrader l’image des élus et de discréditer la politique. Cette attitude ressemble à de l’agitation politicienne qui, il est utile de le rappeler, désespère de plus en plus nos concitoyens.

Egalement, je souhaite rappeler que notre conseil d’Agglomération avait à l’ordre du jour un point essentiel : le contrat de ville 2015/2020. Ce contrat de ville porte sur la vie au quotidien de nos concitoyens dans tous les domaines : logement, santé, emploi, stage et apprentissage pour les jeunes, sécurité, prévention de la délinquance, cohésion sociale, insertion, transports, etc. Sur l’ensemble de ces problématiques, je suis intervenu au nom des élus PCF – Front de Gauche.