Après les élections départementales, nous tenons à remercier les électrices et les électeurs du canton de La Ferté St Aubin / La Source qui ont porté leurs suffrages sur les candidat-e-s Front de Gauche pour une alternative à l’austérité.

38% des électeurs sourciens nous ont renouvelé leur confiance, en nous plaçant en tête dans les 8 bureaux de vote du quartier avec une progression de 5% par rapport aux élections cantonales de 2008.
Malgré cette reconnaissance du travail accompli à vos côtés depuis des années, notre résultat ne nous permettra pas de faire entendre une voix différente au sein de l’assemblée départementale.

Si la droite, et à sa tête Sarkozy, pavoise aujourd’hui, ce n’est pas parce qu’une majorité de français souhaite son retour, mais bien parce qu’une grande partie de celles et ceux qui, en 2012, avaient voté pour François Hollande sont déçus par la politique libérale d’austérité du gouvernement Valls-Hollande. Dans son discours du Bourget, début 2012, Hollande attaquait la finance. Aujourd’hui avec Valls-Macron en 1ère ligne, il capitule sans combattre !

Sourd au message des électeurs et des électrices, le gouvernement ne veut rien changer à son cap suicidaire pour la Gauche. Pire, plutôt d’admettre qu’un nombre de plus en grand de gens de gauche ne se reconnaît plus dans la politique menée par le tandem Hollande-Valls, ces derniers ont choisi d’accuser toutes celles et ceux qui, des écologistes au Front de Gauche en passant par certains socialistes, refusent d’abdiquer et de renoncer aux valeurs de gauche.

Il est aujourd’hui urgent de bâtir, sur de nouvelles fondations, un projet de société qui fasse renaître l’espoir chez nos concitoyens, surtout chez tous ceux qui, en s’abstenant, montrent qu’ils ne croient plus en notre République. L’avenir doit se construire dès demain, avec tous ceux qui condamnent la politique austéritaire et productiviste du gouvernement, nocive aussi bien pour nos concitoyens que pour notre environnement.

En tout cas, c’est ce que les 500 premiers signataires d’un appel intitulé «Chantiers d’espoir», veulent lancer. «Nous voulons construire une alternative», écrivent-ils dès la première ligne de ce texte signé par des politiques comme les écologistes Cécile Duflot et Emmanuelle Cosse, des représentants du Front de gauche (Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent, Clémentine Autain…) et des dirigeants de l’aile gauche du PS, mais aussi des syndicalistes, des artistes, des économistes ou des féministes.

C’est dans cette voie que nous souhaitons nous engager, pour créer avec vous, les conditions du rassemblement pour une alternative à gauche.

La réussite de la manifestation du 9 avril contre l’austérité, à l’appel des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, est une première étape dans la construction de cette alternative.

Ensemble œuvrons au rassemblement de notre peuple. Construisons une société plus juste, plus humaine.