En tant que conseillers municipaux d’Orléans, Dominique Tripet et moi-même sommes de plus en plus fréquemment alertés par nos concitoyens sur les dysfonctionnements qui touchent la distribution du courrier. A la Source, et ailleurs dans d’autres quartiers de notre ville. Il est vrai que la précarisation des emplois de facteurs n’aide pas à la bonne marche du service public malgré la bonne volonté de ces jeunes qui font le maximum pour accomplir leurs missions. Courriers qui arrivent tard dans la journée, ce qui est dommageable quand l’usager est abonné à un quotidien, sans oublier les “tournées à découvert”.

Le second sujet de mécontentement concerne la fermeture de deux bureaux de poste à Orléans le bureau de “Bourgogne” (Faubourg Bourgogne) et le bureau du “Théâtre” (avenue Jean Zay). Là aussi, ces fermetures vont être synonyme de recul du service public, et dans ces deux cas du service public de proximité.

Sur ces deux sujets, les conseillers municipaux PCF – Front de Gauche souhaitent rencontrer la Direction de La Poste afin d’examiner avec eux les dispositions qui pourraient être prises afin que le service public retrouve ses lettres de noblesse.