En général, c’est toujours l’été que les “bonnes nouvelles” sont annoncées.
La dernière en date concerne l’augmentation des tarifs d’EDF, avec une hausse de 2,5% en ce 1er août.
Si l’on en croit Mme Ségolène Royal, cela aurait pu être pire (sic). N’empêche que cette nouvelle hausse va une fois encore touchée au porte-monnaie, les ménages. Il est utile de rappeler que 4 millions de nos concitoyens sont déjà frappés par la précarité énergétique.
Au fait, combien de dividendes pour les actionnaires d’EDF ces dernières années ? Je rappelle que les élus communistes-Front de Gauche revendiquent un service public de l’énergie.