La CNL du Loiret a pu obtenir les informations souhaitées depuis plus d’un mois en ce qui concerne la sollicitation du “115”.

Du 1er novembre 2017 au 31 décembre 2017, le “115” a été sollicité 6496 fois. S’imagine-t-on ce que cela représente en terme de détresse et de souffrance ?

Sur ces 6496 sollicitations, 68% ont été suivies par un hébergement pour la nuit, des femmes avec enfants en priorité. Ce qui signifie que 32% des demandeurs, mis à part quelques personnes qui trouvent des solutions amicales ou familiales, se retrouvent à la rue. C’est grave, choquant et inhumain. Surtout qu’il existe des solutions en terme de réquisitions et de constructions en plus grande nombre de logement sociaux, notamment très sociaux (PLAI)
Et puis, ce sont qui ont “la chance” d’être hébergés pour la nuit, il faut savoir qu’à 8h du matin, c’est dehors avec les gosses. Et toute la journée, c’est le tram, les grands magasins, etc.

On est loin des belles paroles de MACRON sur “je ne veux plus personnes à la rue”. Il faut donc se mobiliser, associations, élus, etc. enfin tous ceux et toutes celles qui ont l’humain au coeur pour que le droit au logement et à l’hébergement soit véritablement effectif.

Ensemble; agissons pour des réquisitions et des constructions de logements sociaux en plus grand nombre