C’est avec plaisir que je vous transmets le compte – rendu des interventions des élus PCF – Front de Gauche présentées lors du Conseil municipal d’Orléans du lundi 17 septembre 2018. N’hésitez pas à réagir, à dire votre accord ou votre désaccord, à proposer. Et vous êtes nombreux à le faire. Les élus PCF – Front de Gauche tiennent à rendre compte de leurs interventions, de leurs prises de propositions. Etre élu, c’est rendre des comptes aux citoyens. Ensemble, construisons un Orléans pour toutes et pour tous !

Délibération n° 5 : Communications diverses

Michel RICOUD, au nom du groupe Front de Gauche a été autorisé à prendre la parole. Il a tenu à apporter le soutien de notre groupe à la lutte des personnels des médiathèques qui demandent plus de moyens en terme d’emplois de titulaires afin de pouvoir accomplir leur travail dans de bonnes conditions. La gratuité qui est une très bonne chose que nous avons applaudie, ne s’est pas accompagnée d’emplois supplémentaires pour faire face au surcroît de travail. Réponse de Mme M. SAUVEGRAIN : “ Nous allons poursuivre les négociations avec les organisations syndicales”.

 

Délibération n° 6 : Communication sur la rentrée scolaire

Michel RICOUD, pour le groupe PCF/Front de Gauche, a indiqué que, si, en effet, la rentrée scolaire s’était bien déroulée, l’annonce faite par le Ministre de l’Education Nationale de supprimer 1800 postes d’enseignants en 2019 va aggraver la situation. C’est évident. Il a également indiqué que si notre groupe continuait à exiger le retour en régie municipale de la restauration scolaire, que la qualité des repas avec la SOGERES s’était améliorée ( bio, circuits courts, etc…). Egalement, la construction d’un 3ème collège sur la Source a été redemandé par Michel RICOUD. “ Aux conseillers départementaux qui siègent au Conseil municipal d’Orléans de faire remonter cette proposition.”

 

Délibération n° 7 : Rapport d’activités 2017 d’Orléans Métropole

Michel RICOUD a rappelé la position du groupe PCF/ Front de Gauche qui n’a pas varié:

– Eloignement des attentes des citoyens vis à vis des décideurs.

– Nous souhaitons une Métropole plus humaine, plus près des citoyen.ne.s.

nous demandons que la Métropole agisse pour la défense des services publics, notamment de la Poste.

 

Délibération n°12 : Création de la Fondation Orléans Mécénat

Intervention de Dominique TRIPET : Vous le savez, et ce ne sera une surprise pour personne, nous sommes très dubitatifs sur ce « mécénat » qui se développe, tant à Orléans, que partout en France, et qui viendrait pallier ainsi les défaillances de l’Etat, sur tous sujets.

Le même Etat qui continue à laminer les services publics qui sont pourtant la garantie sur tout le territoire national, où que l’on habite, d’un service de même qualité, et de même coût pour toutes et tous.

Par ailleurs, nous sommes aussi très dubitatifs sur les coûts de fonctionnement des ces fondations, et même des avantages fiscaux qui y sont reliés. Nous ne prétendons pas qu’il en sera de même pour la fondation Orléans Mécénat, mais nous serons extrêmement vigilants quant à cela.

Nous avons encore en mémoire, l’inauguration, l’année passée, de la salle de confrontation à distance dédiée aux enfants victimes de violence, par Mmes Hallyday et Darroze, toutes deux co-présidentes de l’association « La Bonne Etoile ».

Sans faire référence aux déchirements familiaux autour de l’héritage de JH, nous trouvons toujours qu’il était malvenu, que le symbole même ,de par son nom, de l’exil fiscal, et même de « l’optimisation fiscale », via des filiales au Luxembourg et au Libéria, et même en Uruguay et îles vierges, comme l’a démontré en quelques clics le Député Fabien Roussel, ait pu ainsi venir inaugurer cette unité, sachant qu’en réalité, si chacun.e s’acquittait de l’impôt et qu’enfin l’Etat s’attaque à la fraude fiscale de haute volée, et bien ce sont entre 60, 80 et même 100 milliards d’€ qui rentreraient dans les caisses de l’Etat chaque année.Et les collectivités locales en auraient des choses à faire avec ces milliards, et nous n’aurions pas besoin de « fondation de mécénat » pour créer, innover, investir pour l’avenir de toutes et tous.

 

Délibération n°14 : Rapport d’activités de la SEM ORLEANS SPECTACLES. Gestion du ZENITH

Michel RICOUD a rappelé la proposition de notre groupe afin qu’un pass’ spectacles soit mis en place pour les familles aux revenus modestes afin qu’elles puissent assister plusieurs fois par an à des spectacles au ZENITH. “Question en débat” a répondu N. KERRIEN, Adjointe à la culture.

 

Délibération n°36 : Journées environnement santé 2018

Intervention de Dominique TRIPET : Je confirme les propos de Madame Anton. Oui la journée du samedi 15 septembre en terme de fréquentation de la 4ème édition des journées environnement santé dont le thème était la qualité de l’air était une réussite.

J’y ai participé et notamment à un débat avec des médecins pneumologues du CHRO qui confirmaient que tant les pollutions aux particules fines, que les pollutions croisées, étaient de véritables bombes à retardement pour notre santé et qui occasionnent déjà de véritables problématiques sanitaires au niveau de la métropole, du pays.Et ce n’est pour eux, que le haut de l’iceberg des conséquences de ces pollutions.

Il y avait également un arbre à souhaits qui invitait les passant.e.s à y laisser leurs idées pour faire baisser la pollution. J’ai ainsi pu vérifier que la gratuité des transports était quasi plébiscitée par celles et ceux qui ont bien voulu y laisser leur avis.

Alors je vais faire ma taquine de base. Pour défendre tout à l’heure la création d’une fondation Orléans Mécénat, Mme Odunlami a précisé qu’il en existait déjà dans de nombreuses villes dont la fondation dunkerquoise . Question : Est-ce ainsi que la Municipalité de Dunkerque a financé la gratuité des transports à Dunkerque, parce que sinon à Orléans, du coup ?

 

Délibération n° 42 : Urbanisme – Projet intra-mails

Notre groupe, comme d’habitude, s’est abstenu. En effet, tous les propriétaires n’ont pas les mêmes moyens financiers.