Délibération n°18 : Quartier Blossières-Murlins-Acacias. Approbation d’un protocole d’accord foncier

Intervention de Dominique TRIPET : Mr le Maire, mes chers collègues, Comme vous le savez, lors de la précédente mandature mon ami et camarade Dominique Lebrun, faisait partie du CA de l’Association Pôle Nord implantée dans le quartier des Blossières et qui jusqu’alors faisait, fait encore des propositions et même contre-propositions en ce qui concerne l’aménagement des Groues.

Il en est donc de même aujourd’hui, même si les membres de l’Association ont regretté n’avoir pu participé à la visite sur site qui a été organisé par la mairie. Comme dans nombre d’associations, à moins d’être retraité.e.s, et bien il leur était difficile en journée de pouvoir participer à cette visite.

Pour l’association, comme pour nous, nous apprécions la réalisation d’une plaine de jeux sur le site Bénoni Gautier. L’association déplore quant à elle, le manque d’ambition pour le quartier qui devient leur semble-t-il, un quartier fourre-tout. Nous déplorons avec elle, l’accumulation d’équipements à connotation négatives qui sembleraient devoir être installés dans le quartier : chaufferie, tranfo électrique, bassin de rétention des eaux de pluies et même prison.

Vous le savez Mr le Maire, le quartier des Blossières est un quartier dense avec nombre de logements sociaux, un quartier en voie de paupérisation, reconnu par l’Etat qui lui a conféré le statut de zone prioritaire. Les propositions de l’Association qui souhaiterait donner à ce quartier une vraie identité, une vocation valorisante, avec une connotation du quartier volontairement « nature » nous semblent judicieuses :

– Un grand parc, avec des animations autour de la biodiversité, des espaces ludiques, les enfants alentours n’ayant pas beaucoup d’espaces de jeux sécurisés.
– Une affirmation de la vocation sport du site, en ajoutant aux équipements existants ( dojo, salle d’escrime, salle de gym) des espaces de sport de plein air y compris tendance : ultimate, mur d’escalade etc…pour attirer un public plus jeune etc…

Le sentiment de l’Association et de nombre d’habitants demeure celui que le quartier des blossières hérite en somme de ce que tous les autres quartiers ne veulent pas, qu’il y a un manque d’ambition, une absence de vision sur l’ensemble des 39ha du site.

Nous nous faisons donc le relais des habitants, des associations du quartier pour qu’elles soient réellement partie prenante dans la définition du programme de la future ZAC. Enfin, nous nous souvenons d’un slogan qu’avait pris la ville d’Orléans il y a quelques années lorsqu’a été lancé les conseils consultatifs de quartiers.

Je crois que désormais, nous sommes confrontés à un autre défi, celui d’entendre réellement ce que veulent celles et ceux qui habitent notre ville dans leur ensemble, y compris dans le quartier des Blossières. Merci.

——-
* Réponse du Maire : tout cela est de la politique politicienne telle que nos concitoyen.ne.s n’en veulent. Au mot près, le mail qu’il a déjà reçu et tous les malentendus auraient été dissipés lors de cette visite. A noter : Conseil Municipal qui a duré 33 minutes, montre en main !