Ensemble, construisons un véritable projet de Gauche et refusons l’austérité.

La démission du gouvernement Valls, cinq mois après son entrée en fonction, était un premier et terrible constat d’échec. Le gouvernement Valls 2, en est un second, tout aussi éclatant; avec une équipe plus à droite que jamais, symbolisée par l’arrivée d’Emmanuel Macron, homme-clef des banques et de la finance.
La politique Hollande – Valls n’obtient aucun résultat. Pire, la vie des familles les plus défavorisées et des couches moyennes ne cesse de se dégrader, le chômage et la précarité explosent. La politique d’austérité menée et les cadeaux faits aux entreprises nous conduisent dans l’impasse. La désespérance, la désillusion et le repli sur soi qui résultent de cette politique font le lit du Front national.
Notre colère est d’autant plus grande que des propositions alternatives existent, propositions portées par des forces politiques, associatives et syndicales, pour mettre en œuvre une véritable politique de gauche, avec comme axe essentiel : le partage des richesses. A titre d’information, chaque année, 300 milliards d’euros sont versés en dividendes aux actionnaires et en intérêts aux banques.

Le gouvernement fait fausse route dans les solutions qu’il apporte et en particulier par cette porte grande ouverte au Medef. Nous devons ouvrir un autre chemin.
Des fronts larges d’action et de solutions doivent maintenant se constituer à La Source et dans tout le pays, pour la relance sociale, la justice fiscale, la lutte contre les gâchis de la finance, les créations d’emplois utiles aux services publics, au logement, à l’industrie et à la transition écologique et pour une refondation démocratique de la République.

Ne nous résignons pas à l’austérité. Recréons l’espoir à Gauche.

Avec les militants du PCF et du Front de gauche de la Source, je vous invite à participer à une réunion qui aura lieu : mercredi 1er octobre – Salle Fernand Pellicer à partir de 18 H 30

Ensemble, débattons et construisons ce projet. Nous vous donnons la parole, n’hésitez pas à la prendre.