Ce mercredi 17 juillet 2019, les élus communistes, Alain ROMERO et Michel RICOUD, notamment et de nombreux militants du PCF étaient avec les salariés de DURALEX et la CGT, devant et à l’intérieur du Tribunal d’Orléans. C’est l’avenir de cette entreprise et de ses salariés qui est posé. C’est le tissu industriel de notre Métropole qui est danger: DURALEX, FAMAR, etc. Cela suffit! Des centaines d’emplois sont dans le collimateur des actionnaires et des puissances financières toujours avides de plus de profits.

A la mobilisation des salariés et de la CGT, le PCF, ses élus, ses militants répondront toujours présents. Toujours aux côtés de celles et ceux qui luttent pour leur emploi, pour leur dignité.

Il faut mettre en accord paroles et actes. C’est ce que nous faisons.