Alors que chaque jour, on nous explique qu’il faut faire des économies, que la dépense publique explose et qu’il faut la réduire, que des salariés se battent comme des lions pour défendre leurs emplois (ex GM2S, dans la Creuse), que des familles sont à la rue, tout le monde ou presque s’extasie devant le transfert du joueur brésilien Neymar pour 222 millions d’euro, avec un salaire annuel de 30 million d’euros, de Barcelone pour le PSG. Certes, on va tenter de m’expliquer que je mélange tout et que ces 222 millions d’euros ne sont pas versés par l’Etat français. Ce qui est vrai. Il n’en reste pas moins que ce nouveau scandale, car pour moi, c’est un scandale, prouve que le fric roi gangrène tout et le sport notamment. Le football n’est pas à l’abri. Ce qui n’est pas une nouveauté. Mais là, avec ces 222 million d’euros, c’est la cerise et quelle cerise, sur le gâteau et quel gâteau !

Je tenais à faire connaître mon écœurement!