Voici le courrier que j’ai adressé à Emmanuel Macron, au sujet des expulsions locatives et les sans-papiers :

 

Monsieur le Président de la République,

Vous venez d’être élu Président de la République.

Conseiller municipal d’Orléans, conseiller communautaire et responsable de la CNL du Loiret, association de défense des locataires, j’ai mis dans l’urne un bulletin « Emmanuel MACRON » et j’ai fait voter pour vous, non pas par adhésion à votre programme qui est fortement libéral mais pour faire barrage à Mme LE PEN afin que ses idées de haine et de division, son projet raciste et xénophobe, sa politique violemment discriminatoire, libérale et guerrière, ne soient pas mises en œuvre.

Je vous ai écouté avec attention, notamment dimanche 7 mai 2017. Vous avez déclaré être attentifs aux plus modestes, à celles et ceux qui sont dans les difficultés. Très bien. Mais, au-delà de vos belle paroles, il faut, maintenant, passer aux actes.

Je vous demande donc de bien vouloir, dès votre prise de fonctions, le 14 mais 2017, prendre les meures sociales  urgentes suivantes :

  • stopper les expulsions locatives et donner des instructions aux services de l’Etat ( Préfets) afin d’annuler les concours de la force publique accordés ( CFP). Aucune expulsion ne doit être réalisée sans que le relogement de la famille ou du locataire ne soit décidé.
  • stopper les expulsions des « sans papiers », de ces familles avec enfants ou personnes seules qui sont menacées d’être expulsées de notre territoire ( Obligation de quitter le territoire français, l’OQTF)

Souhaitant qu’il en soit ainsi, je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, à l’expression de mes respectueuses salutations.

Michel RICOUD