MASTIC, entreprise d’insertion dont le rôle pour soutenir des personnes en difficulté et les aider à retrouver du travail, et dont l’efficacité n’est plus à démontrer, est en liquidation judiciaire. 10 personnes se retrouvent sur le carreau. La crise, l’insuffisance de marchés sont les causes de cette liquidation.

Cette situation a des conséquences sur l’AHU, association pour l’hébergement d’urgence, qui joue également un rôle important pour celles et ceux qui sont en précarité et à la recherche d’un logement, se retrouve fragilisée. En effet, ces deux associations liées depuis les années 191/1992, versent un loyer à la Mairie de Saint Jean de la Ruelle. Mais, du fait de la disparition de MASTIC, il est évident que l’AHU ne pourra plus, seule, payer ce loyer.

Il est donc très urgent de trouver une solution, solution qui doit être recherchée par une concertation entre toutes les collectivités afin que l’AHU retrouvent des locaux avec un loyer abordable afin de poursuivre ses missions. L’AHU, c’est aussi 10 salarié(e)s.