Je suis scandalisé par les déclarations et les propos que l’on peut lire et entendre, ici et là, au sujet des migrants que certains tentent d’opposer aux familles en difficulté de notre pays.

Pour la CNL, il faut, non pas diviser mais rassembler, ne pas opposer les familles en difficulté entre elles. Et d’où qu’elles viennent. Je le répète, ces familles ne quittent pas leur pays de gaité de coeur, elles fuient la guerre, la misère et les massacres.

Notre pays a le devoir d’accueillir ces familles, tous les pays d’Europe doivent faire de même. Mais l’Etat doit être à la hauteur en terme de financements car, les communes touchées par la baisse des dotations, ne pourront pas seules, faire face.

Je propose donc, dans un premier temps, pour notre département :
– de stopper les expulsions locatives qui, à quelque semaines de la “trêve hivernale”, s’accélèrent
– de réquisitionner les logements vides ( 6000 à Orléans, 10000 dans l’Agglomération et 16000 sur le Loiret)
– d’exiger que le secteur privé soit aussi mis à contribution

Je propose l’organisation d’une réunion en Préfecture, présidée par Monsieur le Préfet, et regroupant les maires, les associations, les bailleurs sociaux et les propriétaires privés sur l’ensemble de cette problématique.