En complément à la déclaration de Maryvonne Hautin (voir ci-dessous), au nom de notre groupe, je souhaite ajouter les éléments suivants.

Avec les métropoles, ne va-t-on pas assister à une véritable fracture territoriale, une France du futur, où des millions d’hommes et de femmes vivraient dans des territoires délaissés, abandonnés, tandis que quelques métropoles concentreraient l’essentiels des richesses et des pouvoirs ? Le rôle de l’Etat et des pouvoirs publics n’est-il pas plutôt d’assurer ou de rétablir l’égalité des chances territoriales en matière de services publics, de logement, de santé, d’emplois par la ré industrialisation de ces territoires. En matière de développement économique, il serait plus urgent de créer dans ces territoires délaissés, défavorisés et pour certains abandonnés, des conditions favorables à l’implantation de nouvelles activités.

Les métropoles ne seront pas des structures solidaires mais compétitives, c’est à dire adapté aux exigences de la bataille économique que se livrent les puissances financières.

 

> Lire la déclaration de Maryvonne Hautin, maire de Saran, lue lors du conseil d’Agglo du 29 septembre 2016 : Télécharger le texte de M. Hautin