Au bout de 3 jours les facteurs d'Orléans, très majoritairement en grève, ont réussi à faire plier leur direction qui voulait leur imposer la poursuite d'une réorganisation synonyme de suppressions d'emplois, de dégradation des conditions de travail et de la qualité du service public. L'arrêt de ces réorganisations avait été annoncé à grands renforts médiatiques par La Poste, suite aux derniers suicides dans l'entreprise, mais à Orléans La Poste ne voulait pas en tenir compte, bien que l'établissement ne soit pas épargné par le mal être au travail. Les élus communistes d'Orléans ont d'ailleurs apporté leur soutien aux grévistes et interpellé la direction locale pour arrêter ce cercle infernal.

Les facteurs d'Orléans, rassemblés avec leurs syndicats, viennent de remporter une victoire qui va compter et qui montre que la lutte paie. A quelques heures du 2d tour de l'élection présidentielle où virer Sarkozy est à l'ordre du jour, les postiers font la démonstration que leur détermination à se faire entendre et à ce que leurs légitimes revendications soient satisfaites, est plus que jamais d'actualité. On ne lâche rien ! 

Les élus communistes réaffirment leur position : IL FAUT VOTER FRANCOIS HOLLANDE POUR VIRER NICOLAS SARKOZY !