Lors de la rencontre du 18 novembre 2015, la CNL et les bailleurs sociaux sommes tombés d’accord pour regretter la mise en place du fonds national des aides à la pierres ( FNAP) qui sera financé par les organismes HLM, donc par les locataires.

Cette décision du gouvernement démontre une nouvelle fois le désengagement de l’Etat dans le domaine du logement social. Avec cette décision, ce sont les locataires actuels du parc social qui paieront pour les constructions sociales de demain.

Nous pensons qu’il serait constructif de ne pas en rester au constat mais d’examiner ensemble une initiative commune s’appuyant sur la nécessité pour que le gouvernement revienne sur ce néfaste projet. Il est utile de rappeler que le Président de la République s’était engagé à doubler les financements pour l’aide à la pierre et la porter à 1 milliard d’euros d’ici en 2017.

J’ai donc écrit aux bailleurs sociaux afin d’envisager une conférence de presse commune ou une intervention auprès des parlementaires du Loiret ?