Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon il y aurait beaucoup de morts !

Je ne résiste pas au plaisir, même si cette décision qui met une famille de “sans papiers” (selon le terme employé), dans les pires difficultés, ne prête pas à sourire, de vous communiquer cette lettre du Conseil départemental.

Cette famille est hébergée à titre amical (jusqu’à quand ?), la mère est gravement malade, les enfants sont scolarisés et ont d’excellents résultats ( j’ai des documents des enseignants qui en attestent) mais il n’y a aucune ressource.

Alors, quand le Conseil départemental du Loiret se permet d’écrire: “ l’allocation temporaire ne doit pas constituer un complément de ressources permanent”, cela me met en colère. Comment le Conseil départemental peut-il écrire de telles inepties ? Et le respect de l’Humain dans cette affaire ?

J’ai écrit à plusieurs reprises au Préfet sur ce dossier. Mais pas de réponse !
Intolérable et inadmissible !