Une délégation du Collectif pour l’emploi à La Source reçue par le président de région Centre-Val de Loire le vendredi 25 novembre 2016.

Le président François BONNEAU était assisté de Eric MARTIN directeur de la Direction Générale Mobilités et Territoires Durables

En préambule, Michel Ricoud a déclaré que le but du collectif n’était pas d’agir contre mais avec les institutions représentatives, Conseils régional et départemental, Préfecture Agglo, Mairie, dans un esprit constructif avec les habitants de La Source.

Le départ de 1 000 emplois du cœur de la Source est une source de fortes inquiétudes pour les habitants de ce quartier. Une grosse activité va disparaître, elle aura des conséquences sur l’animation du quartier, sur la cohésion entre le nord et le sud de la Source.

Nous avons fait part de notre inquiétude de voir cet immeuble devenir une friche au milieu du quartier à l’instar des immeubles de l’INSEE et EDF. Ce qui serait catastrophique pour le quartier. D’autre part, sa disparition et le départ de 800 emplois fragiliseront encore plus les commerces du centre Bolière et nuiront gravement à la cohésion du quartier. Il nous semble donc indispensable de créer, dans l’espace libéré, un centre de vie, activités professionnelles ou autres.

Pour la région, la création d’activités dans le centre du quartier, lui apparaît nécessaire. Mais l’arrivée de grosses implantations est exclue. Il serait plutôt utile de mettre en place des services techniques et de proximité.
La Région va prendre contact avec l’Agglomération pour connaître ses projets en matière d’installation de centre de formation. Elle va prendre contact avec ACM formation pour la maintenir dans le centre de La Source.
Elle cherchera à étudier l’impact que peut avoir le développement de l’Université et de la recherche sur le développement d’activités techniques et de services dans le Centre de la Source et en conséquence sur le commerce de proximité et les services aux personnes.

Si ces intentions paraissent intéressantes, le cœur de la Source perdra de toute façon des emplois. La création d’activités diversifiées pourra faciliter la cohésion et l’attractivité du centre la Source. Cela demandera beaucoup de temps. Il reste néanmoins des points noirs à résoudre, c’est la friche « industrielle » de l’immeuble des chèques postaux et autres bâtiment comme eux de l’INSEE et de l’EHPAD .
Hubert BOUQUET, Mrs AUGUSSEAU et BISSONNET, Michel RICOUD