Dans les deux à trois ans à venir, 844 logements, dans le cadre de l’ANRU 2, vont être détruits dans différentes communes et quartiers de la Métropole: 126 aux Chaises à Saint Jean de la Ruelle, 308 à la Source, 410 à l’Argonne où la démolition a déjà débuté.

Il n’est pas question de reconstruire 844 logements mais 675, selon la “règle” d’un logement détruit 0,8 logement de reconstruit.

Certes, nos quartiers doivent évoluer, se restructurer, et les démolitions font partie de cette restructuration. Mais à condition que l’on développe les constructions et notamment des logements locatifs avec des loyers abordables. Ce qui n’est malheureusement pas le cas.

Il faut ajouter que sur notre Métropole, 10.300 demandes de logement sont en souffrance…..Et il est prévu de construire un peu plus de 300 logements en 2019. Cherchez l’erreur !

Oui, la question du logement social doit devenir une priorité. Il faut construire dans toutes les communes, et notamment dans celles qui rechignent à accepter des logements sociaux. N’oublions pas non plus, les 6000 logement vides ( dans le privé essentiellement) sur Orléans et plus de 10.000 sur la métropole!

Nos “élites” pensent-ils à celles et ceux qui attendent depuis des années et des années un logement, parce que demeurant au sud de la métropole, ils ont trouvé du travail au nord ?

Pense-t-on aux familles qui s’agrandissent et qui n’en peuvent plus d’occuper un F3 avec 5 ou 6 personnes , Nos”élites” qui, très souvent, n’ont pas de soucis de logement, semblent ignorer ces réalités.

Enfin, n’oublions pas qu’Emmanuel MACRON a, dans son viseur, le modèle du logement social français qui a permis et qui permet encore, mais pour combien de temps, de loger de très nombreuses familles.

Oui, il faut construire plus et partout, dans toutes les communes.