Contacté par le syndicat FO, je tiens à apporter tout mon soutien à l’action engagée par les salariés des Cars Dunois. J’étais à leurs côtés ce lundi matin. Je soutiens toujours celles et ceux qui luttent pour la justice sociale bien mise à mal par le gouvernement.

Pour rappel, voici leurs revendications :
Suite à l’échec des négociations menées au terme de la période d’alarme sociale, nous réitérons nos revendications :

1. Augmentation des salaires de l’ensemble du personnel de l’entreprise de 3% avec un plancher de 40 euros minimum par salarié.

2. Attribution d’une prime pour le personnel de conduite affectée au service de transports scolaire, urbain, interurbain, et périscolaire (montant de 5 euros journalier).

3. Attribution d’une prime de 50 euros, dans le cas de remplacement de dernière minute.

4. Revalorisation, et passage au supérieur des Coefficients des Conducteurs.

5. Mise en place d’un planning réel de travail sur une quatorzaine, mise en place d’un planning prévisionnel sur la 2ème quatorzaine, mise en place d’un planning de repos sur la 3ème quatorzaine. Mise en place d’un roulement de travail par cycle (semaine ou quatorzaine).

6. Mise en place de feuille de routes plus explicite comprenant les heures travaillées en TTE, les heures d’attente, les éventuelles indemnités, et les primes, l’amplitude de la journée. Distributions des feuilles de routes de travail le lundi pour la période de (lundi à vendredi). Distributions des feuilles de routes de travail le vendredi pour période de (vendredi à lundi).

7. Attribution de 4 jours minimum de repos à la quatorzaine pour l’ensemble du personnel.

8. Respect des temps de repos Journalier et hebdomadaire.

9. Équité dans l’attribution des missions.

10. Respect des règles de sécurité.

11. Respect de la jurisprudence « Travail égal, Salaire égal ».

12. Respect des accords d’entreprise, des accords NAO, et de la convention collective.

13. Recrutement de 2 nouveaux agents pour le service exploitation (1 Régulateur, 1 agent de Planning, dépôt de Saint Jean de Braye).

14. Redéfinition des temps de travail dans un accord d’entreprise (Temps de Travail Effectif, Temps d’attente, coupure, temps à disposition).